Friday, July 30, 2021
Home Breaking Accusations d’islamophobie à Sciences Po : Les deux enseignants de Grenoble placés...
Accusations d’islamophobie à Sciences Po : Les deux enseignants de Grenoble placés sous protection

Accusations d’islamophobie à Sciences Po : Les deux enseignants de Grenoble placés sous protection

31
0

Gérald Darmanin, à Paris le 4 février 2021.

Gérald Darmanin, à Paris le 4 février 2021. — Stephane Lemouton -POOL/SIPA

Les deux enseignants visés par des accusations d’islamophobie à l’Institut d’études politiques (IEP) de 
Grenoble font l’objet de mesures de protection susceptibles d’être renforcées, a déclaré ce lundi le ministre de l’Intérieur
Gérald Darmanin en déplacement à Gannat (Allier).

Avec la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, « nous avons fait contacter aujourd’hui les deux enseignants. Des mesures de protection sont prises. Je ne voudrais pas les détailler ici, ne serait-ce que parce qu’elles doivent être discrètes », a indiqué le ministre à la presse.

Gérald Darmanin a ajouté avoir demandé à ce sujet une « évaluation par la cellule Uclat [Unité de coordination de la lutte antiterroriste], c’est-à-dire ceux qui évaluent les dangers qu’il y a sur les personnalités ». Si cette évaluation « démontre qu’il y a un danger particulier », les deux enseignants « seront – évidemment il faudrait qu’ils l’acceptent – protégés par la police personnellement », a-t-il affirmé.

« Ce ne sont ni les réseaux sociaux, ni les vindictes publiques qui font la loi »

« En attendant cette évaluation, des mesures sont prises pour les protéger » car « chacun, dans ce pays, doit pouvoir être protégé par la République lorsqu’il est mis en accusation », selon lui.

Une enquête pour « injure publique » et « dégradation » a été ouverte par le parquet de Grenoble après un collage d’affiches jeudi à l’entrée de l’IEP sur lesquelles on pouvait lire : « Des fascistes dans nos amphis. L’islamophobie tue », avec les noms de ces deux professeurs.

« Ce ne sont ni les réseaux sociaux, ni les vindictes publiques mettant en danger les personnes qui font la loi », a assuré le ministre de l’Intérieur, disant avoir été « choqué personnellement » par ces accusations.

Accusations d’islamophobie à Sciences Po : Les deux enseignants de Grenoble placés sous protection
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here