C’est la grosse boulette qui gâche un peu la bonne nouvelle. Toutes les CAF de France ont mis en place samedi « un nouveau service d’identification permettant notamment de se connecter avec son numéro de
sécurité sociale aux services de la CAF, au lieu du traditionnel numéro d’allocataire », indique la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) dans un communiqué.

Sauf qu’« un incident informatique intervenu sur le site caf.fr le dimanche 10 octobre à partir de 21h a conduit à ce que certains dossiers d’allocataires puissent être consultés par d’autres allocataires », poursuit-elle, précisant que 7.000 dossiers ont ainsi été concernés pendant quelques heures par cette rupture de confidentialité. Des allocataires ont pu ainsi tomber sur des comptes qui ne leur appartenaient pas et consulter numéros de téléphone ou adresses d’autres allocataires.

« Pas due à une attaque informatique »

« Par mesure de sécurité, l’accès au site caf.fr a été fermé lundi aux environs de 8h. Afin de prévenir tout acte éventuel de malveillance, toutes les démarches effectuées pendant ces quelques heures sur ces comptes ont été annulées », précise la Cnaf, qui ajoute que la Cnil va être informée, de même que chaque allocataire concerné individuellement.

Elle indique que la cause de l’incident a été « identifiée » et que sa réparation est en cours « afin de permettre la réouverture du service dans les meilleurs délais et avec toutes les garanties de protection des données ». Le directeur général de la Cnaf, Vincent Mazauric, précise que cette « violation de l’intégrité des données » n’était « pas due à une attaque informatique » et que cela ne signalait pas une « vulnérabilité du système informatique ». Heureusement, puisque le site Caf.fr, qui concerne 13,5 millions d’allocataires, soit 32,7 millions de personnes couvertes, enregistre près d’un milliard de connexions par an.

Caisse d’allocations familiales : Un incident informatique cause une rupture de confidentialité, 7.000 dossiers concernés
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here