Le plan blanc déclenché dans les grands hôpitaux d’Alsace la semaine dernière, un taux d’incidence en hausse constante et supérieur à la moyenne métropolitaine… La situation sanitaire se dégrade dans le
Grand-Est.

Face à cette situation, « les structures de soins de notre région sont de nouveau confrontées à de fortes tensions du fait de la circulation des maladies hivernales conjuguée à la reprise épidémique de la Covid-19 sur l’ensemble du territoire », écrit l’agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

C’est pour cela qu’elle a lancé ce lundi un « nouvel appel à volontariat auprès de tous les professionnels de santé pour venir renforcer les structures de soins dès à présent et pour les prochaines semaines ». Toutes les personnes qui souhaiteraient venir donner un coup de main, retraitées, libéraux, professionnels de la réserve sanitaires ou étudiants sont invitées à s’inscrire sur la plate-forme renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr.

Dans le Grand-Est, environ 80 personnes ont été admises en soins critiques la dernière semaine de novembre tandis que 400 personnes étaient hospitalisées pour Covid-19. Ces chiffres ne cessent d’augmenter depuis un mois, d’après les données de l’ARS. Le taux d’incidence, lui, était au 2 décembre de 416 cas positifs pour 100.000 habitants, contre une moyenne nationale de 404, selon Santé publique France.

Coronavirus dans le Grand-Est : Un appel lancé aux soignants volontaires pour venir « renforcer les structures de soins régionales »
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here