Wednesday, July 28, 2021
Home Breaking Coronavirus : Des psychologues craignent que le port du masque créé des...
Coronavirus : Des psychologues craignent que le port du masque créé des retards de langage chez les bébés

Coronavirus : Des psychologues craignent que le port du masque créé des retards de langage chez les bébés

31
0

Des psychologues signent une tribune pour alerter sur les effets néfastes du port du masque par les adultes sur le développement des bébés et très jeunes enfants.

Des psychologues signent une tribune pour alerter sur les effets néfastes du port du masque par les adultes sur le développement des bébés et très jeunes enfants. — ISA HARSIN/SIPA

Une tribune publiée dans Le Figaro et signée par de nombreux psychologues, alerte sur les effets à long terme du
port du masque par les adultes, sur les bébés. Le texte baptisé « Les bébés face aux masques : chronique d’une catastrophe annoncée », n’est pas très optimiste.

L’auteur de la tribune, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik explique que le port du masque chez les adultes les empêche « d’exprimer le nuancier subtil des intentions relationnelles » ou encore d’élaborer leurs émotions. Cela représenterait « une charge mentale insidieuse pour le bébé ». Selon lui, ce n’est pas parce que les enfants semblent « bien s’adapter », que la situation n’aura pas de conséquences sur leur développement.

Déjà des études à court et long terme

Afin d’appuyer son propos, Boris Cyrulnik relaie l’étude de chercheurs chinois publiée en juin 2020 sur les effets à long terme de la pandémie de SRAS de 2003 sur le développement de 15.000 enfants âgés de 0 à 15 ans. Ces derniers relèvent notamment « des retards langagiers, moteurs et sociaux notables, et même une réduction des courbes de poids » en particulier chez les enfants de moins de 4 ans. Ils soulignent également que « les masques nuisent à la communication non verbale entre les enfants et les adultes, favorisant les impacts psychosociaux en affaiblissant les liens sociaux et cognitifs ».

A plus court terme déjà, les premiers effets indésirables se feraient sentir. Ainsi, l’Université de Grenoble a publié en janvier 2021 une étude sur les effets du port du masque depuis le premier confinement. Là encore, les professionnels notent que « les interactions langagières sont plus pauvres ».

Masques transparents et vaccinations prioritaires

Afin de palier ce problème, l’association d’orthophoniste Parol84 lançait en octobre dernier une pétition pour que le personnel s’occupant d’enfants en bas âge puisse bénéficier de masques entièrement transparents. En réponse, l’Etat avait débloqué 500.000 euros pour des « masques sourire ». Une mesure non adaptée pour les professionnels en raison de la semi-transparence du masque et de sa courte durée de vie.

Les psychologues de la tribune préconisent quatre autres mesures : vacciner en priorité le personnel de la petite enfance, organiser des temps sans masque en extérieur en respectant les distances de sécurité et en intérieur lorsque l’adulte est seul avec l’enfant. Enfin, pour favoriser ces moments sans masque, les psychologues encouragent les professionnels à se séparer physiquement les uns des autres. La tribune a été signée par des centaines de psychologue et institutions.

Coronavirus : Des psychologues craignent que le port du masque créé des retards de langage chez les bébés
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here