21h : Ce live est désormais terminé, merci de l’avoir suivi avec nous.

20h55 : Le variant Omicron, « preuve ultime » du danger des inégalités vaccinales, selon la Croix Rouge

L’émergence du variant Omicron du coronavirus est la « preuve ultime » du danger des inégalités face à la vaccination dans le monde, a estimé vendredi Francesco Rocca, le président de la Croix-Rouge. Interrogé sur l’approche globale à adopter quant à la vaccination, le directeur de l’un des plus grands réseaux humanitaires au monde a indiqué que des efforts devaient être déployés pour faire face à l’inégalité entre les populations dans ce domaine. « Les scientifiques ont mis en garde la communauté internationale à plusieurs reprises contre les risques de variants très nouveaux dans des endroits où le taux de vaccination est très faible », a rappelé Francesco Rocca.

20h30 : Un officier de gendarmerie relevé de son commandement en Gironde pour refus de vaccination

Un chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de Langon (Gironde) a été relevé de son commandement opérationnel et muté « sur un poste » sans « contact avec le public » pour un refus de vaccination contre le Covid-19, a-t-on appris ce vendredi auprès de la gendarmerie. A la tête d’un effectif de 150 gendarmes, cet officier supérieur de 32 ans a été d’abord sanctionné de dix jours d’arrêt puis muté vers la Direction générale de la gendarmerie à Paris, « sur un poste où il n’est plus en contact avec le public » a indiqué la gendarmerie en Gironde.

20h15 : Un rappel de vaccin anti-Covid recommandé aux Canadiens à risque dès 18 ans

Les autorités sanitaires canadiennes ont recommandé vendredi l’administration d’une dose de rappel de vaccin anti-Covid aux adultes dès l’âge de 18 ans, s’ils sont à risque, dans un contexte d’inquiétude mondiale face au nouveau variant Omicron. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) – qui formule des recommandations au gouvernement dans sa lutte contre la pandémie – a aussi « fortement » suggéré qu’une dose de rappel d’un vaccin à ARN messager soit proposée aux 50 ans et plus.

19h55 : 49.858 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en France en 24 heures

L’épidémie de Covid-19 continue sa progression en France. 49.858 nouveaux cas ont été détectés ce vendredi, contre 48.416 la veille, et 34.436 vendredi dernier, selon Santé publique France.

19h40 : L’Irlande ferme ses discothèques pour une durée d’un mois

Selon la chaîne britannique Sky News, les autorités irlandaises ont annoncé la fermeture des discothèques à compter du 7 décembre et jusqu’au 9 janvier en raison de la reprise épidémique.

19h20 : Près de 75.000 décès liés au Covid en octobre en Russie, le mois le plus meurtrier

La Russie a enregistré 74.893 morts liées au Covid-19 en octobre, le mois le plus meurtrier pour ce pays depuis le début de la pandémie, a annoncé ce vendredi l’agence des statistiques Rosstat. Le bilan total de la pandémie en Russie s’établissait ainsi à plus de 520.000 morts fin octobre, selon Rosstat, qui a une définition plus large des décès liés au virus que le décompte gouvernemental.

19h10 : Le rappel vaccinal ouvert dès 3 mois après les deux injections en Grèce

Les autorités sanitaires grecques ont annoncé ce vendredi que le rappel vaccinal contre le Covid-19, soit la troisième dose, serait désormais administré à tous les adultes dès trois mois après leur dernière injection pour lutter contre la recrudescence du virus. Jusqu’ici le rappel n’était administré en Grèce que six mois après la deuxième dose de vaccination.

18h50 : L’Afrique du Sud dépasse les trois millions de cas officiels

L’Afrique du Sud, qui a détecté le nouveau variant Omicron et connaît une hausse exponentielle des nouvelles contaminations, a dépassé vendredi les trois millions de cas de Covid-19, selon les chiffres officiels. Plus de 16.000 nouveaux cas ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total à 3.004.203, selon l’Institut national sud-africain pour les maladies contagieuses (NICD). Le nombre total de décès s’élève à 89.944, dont 25 au cours des dernières 24 heures.

18h45 : Deux hippopotames du zoo d’Anvers testés positifs au Covid-19

Deux hippopotames du zoo d’Anvers (nord de la Belgique), souffrant d’un écoulement nasal, ont été testés positifs au Covid-19, a annoncé vendredi le parc animalier qui y voit une première mondiale pour cette espèce. Ces animaux ont toujours le nez humide mais « cette fois, ils ont expulsé de la morve que j’ai fait tester par précaution », a expliqué le vétérinaire du zoo. Les deux femelles, Hermien, âgée de 41 ans, et sa fille Imani (14 ans), ne montrent aucun autre symptôme que l’écoulement nasal et ne sont pas souffrantes. Par mesure de précaution, le zoo d’Anvers a décidé de fermer le bâtiment des hippopotames aux visiteurs.

18h35 : Le Mexique annonce aussi un premier cas du variant Omicron

Un premier cas du variant Omicron du coronavirus a été annoncé ce vendredi au Mexique par le gouvernement qui estime que la fermeture des frontières ne sert à rien face à la nouvelle souche. « Le premier cas positif du variant Omicron est une personne de 51 ans en provenance d’Afrique du Sud (…), son pronostic est favorable », a déclaré sur Twitter le sous-secrétaire d’Etat à la prévention et à la promotion de la Santé, Hugo Lopez-Gatell Ramirez.

18h25 : Premier cas du variant Omicron détecté en Tunisie

Les autorités sanitaires tunisiennes ont détecté le premier cas du variant Omicron du virus donnant le Covid-19 chez un voyageur congolais arrivant d’Istanbul, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Ali Mrabet. « Le test PCR a montré qu’il avait le variant Omicron », a indiqué le ministre dans une déclaration à la télévision nationale, ajoutant que le résultat du test d’un autre passager qui voyageait avec lui était négatif.

18h : Le Préfet des Pyrénées-Atlantiques interdit le festival El bowsque encantado à Biarritz

Le festival devait attirer 9.000 personnes ce week-end dans la ville basque.

17h30 : Enroué, Biden assure qu’il n’a qu’un « rhume »

Le président américain Joe Biden a assuré vendredi que sa voix très enrouée était due à un « rhume » contracté au contact de son petit-fils, indiquant être testé « quotidiennement » pour le Covid-19.

Il a donné vendredi une allocution consacrée à l’économie avec une voix enrouée et quelques quintes de toux, poussant un journaliste à l’interroger sur sa santé.

17h10 : Plus de quarantaine pour aller en Suisse mais des tests plus stricts

La Suisse va supprimer l’obligation de quarantaine à l’entrée dans le pays dès samedi, mais durcira les exigences de tests et peut ainsi espérer sauver sa saison d’hiver cruciale pour son économie, alors que le pays fait face à une très forte résurgence de la pandémie liée au variant Delta.

Les quarantaines avaient été introduites pour tenter de limiter l’arrivée du nouveau variant Omicron, mais le ministre de la santé estime que comme il y a des cas de transmission domestique, elle ne servent plus à grand chose. 

16h50 : Pic d’infections au Zimbabwe malgré des mesures strictes

Malgré de sévères restrictions pour limiter la propagation du Covid-19, le Zimbabwe, a enregistré une forte hausse des infections ce vendredi et identifié son premier cas de variant Omicron. Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a imposé mardi des mesures strictes, notamment une quarantaine de dix jours à tous les arrivants dans le pays, la prolongation du couvre-feu en vigueur et l’obligation de présenter une preuve de vaccination pour se rendre dans les bars ou les clubs.

Ce vendredi, le pays a comptabilisé 1.042 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, contre environ 20 nouveaux cas quotidiens il y a 15 jours. Des chiffres probablement sous-estimés en raison du nombre limité de tests et d’un système de santé fragile.

16h25 : L’Ordre des médecins adresse un « blâme » au professeur Raoult

Le professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU de Marseille, a été sanctionné vendredi d’un « blâme » par la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine, chargée d’analyser deux plaintes déposées contre lui par ses pairs fin 2020.

L’instance a publié cette sanction, la deuxième en importance après le simple avertissement, sans l’assortir des motivations de cette décision contre l’infectiologue marseillais de 69 ans. Il était reproché au Pr Raoult plusieurs infractions au code de déontologie médicale dans sa promotion de l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, malgré l’absence d’effet prouvé aujourd’hui encore.

15h36 : De nouvelles restrictions en Belgique

Face à la flambée épidémique, la Belgique a décidé de rajouter une semaine de vacances, pour les faire débuter le 20 décembre au lieu du 27 décembre, a rapporté RTL, ce vendredi. Mais ce n’est pas tout, le masque devient obligatoire dès six ans à l’école et les évènements en intérieur de plus de 200 personnes seront interdits après ce week-end.

15h08 : Plus de quarantaine à l’entrée de la Suisse mais tests plus stricts

La Suisse va supprimer l’obligation de quarantaine à l’entrée dans le pays pour les personnes vaccinées contre le Covid-19 dès samedi, mais va durcir les exigences de tests, a annoncé vendredi le ministre de la santé, Alain Berset.

Il a aussi annoncé une série de mesures concernant plus directement la population suisse pour tenter de juguler l’explosion d’infections. Le port du masque va être élargi, tout comme l’obligation du pass sanitaire et le gouvernement recommande une nouvelle fois le télétravail sans toutefois le rendre obligatoire face à l’opposition de certains cantons.

14h30 : Le festival I love techno reporté à Montpellier

Coup dur pour les fans de musique techno et électro à Montpellier. Le festival I love techno Europe, prévu dans la cité méditerranéenne entre le 10 et le 12 décembre, est reporté au mois d’avril en raison de l’épidémie de coronavirus. Notre journaliste Nicolas Bonzom vous en dit plus juste là.

14h10 : Plus de quarantaine à l’entrée en Suisse

La Suisse va supprimer l’obligation de quarantaine pour les personnes vaccinées qui veulent entrer dans le pays dès samedi. En revanche, les exigeances de tests seront renforcées et les personnes non-vaccinées venant d’une zone à risque ne pourront plus entrer.

13h40 : Une fête d’entreprise à Oslo se mue en probable foyer du variant Omicron

Une soirée festive à Oslo s’est transformée en foyer probable d’infection au variant Omicron, renforçant les craintes sur sa forte transmissibilité et sa résistance aux vaccins. Sur 120 convives, tous étaient vaccinés et, pourtant, plus de la moitié ont ensuite été testés positif au Covid… Parmi les invités contaminés, aucun n’a pour l’instant développé de forme grave de la maladie, la plupart présentant des symptômes légers sous forme de maux de tête, inflammation de la gorge et de toux.

13h20 : Plus de 5,2 millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

La pandémie a fait au moins 5.233.111 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi ce vendredi par l’AFP à partir de sources officielles. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 785.912 morts, devant le Brésil (615.179), l’Inde (470.115), le Mexique (294.715) et la Russie (278.857). L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

12h15 : Pas encore de décès lié à Omicron signalé, selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé n’a pour l’heure pas d’information sur un éventuel décès liés au nouveau variant Omicron du virus donnant le Covid-19, a indiqué vendredi un porte-parole de l’organsiation à Genève.

« Je n’ai vu aucune information rapportant des décès liés à Omicron », a déclaré Christian Lindmeier, lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève. Comme plus de pays font des tests pour tenter de détecter le nouveau variant, « nous aurons plus de cas, plus d’informations, et -bien que j’espère que non- possiblement des morts », a-t-il souligné.

12h05 : « Haut niveau » de fraude dans les prêts d’urgences du gouvernement britannique

Le contrôleur des comptes britanniques a pointé vendredi le « haut niveau » de fraude estimée à 4,9 milliards de livres sur un total de plus de 46 milliards de prêts garantis à travers ce programme d’urgence.

Le rapport concerne un programme annoncé fin avril 2020 en pleine pandémie pour donner aux PME des prêts bancaires garantis à 100 % par le gouvernement, limités à 50.000 livres ou à 25 % du chiffre d’affaires annuel et remboursables sur une durée pouvant aller jusqu’à dix ans.

11h50 : Gabriel Attal appelle à la « responsabilité collective » face à la flambée des cas

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, en déplacement dans les Deux-Sèvres (Nouvelle-Aquitaine), a réinsisté sur l’importance « de la responsabilité collective » afin de  « pouvoir passer Noël ensemble », excluant pour le moment la vaccination obligatoire.

11h45 : Le monde du transport international veut des frontières ouvertes

L’Association internationale du transport aérien (IATA), la Chambre internationale du transport maritime (ICS), l’Union internationale des transports routiers (IRU) et la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) appellent conjointement les gouvernements à « ne pas réimposer des restrictions aux frontières qui limitent davantage la liberté de mouvement des travailleurs du transport international et à tirer les leçons de ces deux dernières années ».

Une semaine après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé le variant Omicron du Covid-19 « préoccupant », au moins 56 pays ont réimposé divers degrés de restrictions de voyage, notent-elle.

11h30 : Pour obtenir des hausses de salaire, les médecins d’Ehpad ne veulent plus vacciner les autres salariés

Deux syndicats ont appelé vendredi les médecins coordonnateurs des maisons de retraite à refuser d’administrer la 3e dose de vaccin anti-Covid aux salariés de ces établissements afin de faire pression sur le gouvernement à qui ils réclament une revalorisation salariale.

« Les médecins coordonnateurs ne vaccineront plus les salariés des Ehpad », ont affirmé dans un communiqué les syndicats SMCG-CSMF et SNGIE qui défendent les intérêts des quelque 2.500 praticiens concernés. Les médecins des Ehpad n’ont profité ni des revalorisations salariales accordées à partir de 2020 à leurs confrères des hôpitaux, ni de celles octroyées aux soignants non médecins selon le « Ségur de la santé », a expliqué à l’AFP Renaud Marin La Meslée, président du SNGIE.

11h15 : Le nombre de tests quotidiens dépasse les 600.000

Un chiffre jamais atteint depuis trois mois. Cette moyenne a été multipliée par 2,5 en l’espace de trois semaines.

11h00 : Une saison en enfer pour les safaris en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud, pays du continent le plus touché par la pandémie avec près de 3 millions de cas officiels, a vécu confiné la plupart de 2020 puis mis au ban l’an dernier à la même période, après la découverte d’un précédent variant. La Grande-Bretagne, principale source de visiteurs, à hauteur de 400.000 par an avant la pandémie, avait retiré le pays de sa « liste rouge » début octobre. Il l’y a remis le soir même de l’annonce du nouveau variant.

La France a repris des vols, en imposant des conditions « draconiennes ».

10h45 : La vaccination s’invite dans le parcours des migrants

Dès novembre 2020, dans l’attente des premiers vaccins, la Haute autorité de santé avait classé parmi ses cibles prioritaires les quelque 300.000 à 600.000 sans-papiers de France, soumis à la promiscuité quand ils peuvent être hébergés, et pour la plupart privés de masque et de gel hydroalcoolique. La vaccination leur a finalement été ouverte quand elle a été généralisée fin mai à toute personne de plus de 18 ans.

« Le ministère de la Santé a mis du temps à agir, certaines agences régionales de santé ont été très réactives, d’autres très lentes », estime Didier Leschi, directeur général de l’Ofii, qui propose depuis octobre, dans 19 de ses centres en métropole, la vaccination qui a bénéficié pour l’heure à 800 personnes.

Dès juin, des acteurs de terrain se sont mobilisés pour dépasser les nombreux freins à la vaccination rencontrés par les migrants. Outre la barrière de la langue, le manque d’information et les inquiétudes sur le vaccin, « la dématérialisation est un obstacle majeur », estime le Dr Marion Tambourindeguy, médecin référent au Comité pour la santé des exilés (Comede). Les exilés à la rue ne possèdent pas non plus tous un téléphone, fait remarquer Marie Cougoureux, cheffe de service de la Halte humanitaire pour la fondation Armée du Salut : « Gérer le pass sanitaire sur papier quand on vit dehors, c’est un vrai micmac ».

10h30 : Pic d’infections chez les enfants en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, où les cas de coronavirus se multiplient avec le nouveau variant, un pic d’infections parmi les enfants a été signalé vendredi par les autorités de santé sans pouvoir dire si Omicron les touche davantage. Pour les admissions à l’hôpital, « nous enregistrons une augmentation assez forte dans toutes les tranches d’âge, et particulièrement parmi les moins de 5 ans », a indiqué le Dr Wassila Jassat, une spécialiste en santé publique de l’Institut national sud-africain pour les maladies contagieuses (NICD).

​« L’incidence chez les moins de 5 ans est maintenant la deuxième plus élevée, juste derrière les plus de 60 ans », a-t-elle précisé lors d’un point presse. Le nombre de cas positifs augmente aussi parmi les 10-14 ans dans ce pays à la démographie particulièrement jeune, comme en Afrique en général. Un tiers de la population sud-africaine a moins de 18 ans.

10h15 : Un Italien tente de se faire vacciner sur un faux bras en silicone

Un cinquantenaire italien du Piémont désireux d’obtenir le précieux pass sanitaire a tenté jeudi en vain de se faire vacciner sur une prothèse en silicone. La prothèse était très bien faite, mais la couleur et la sensation au toucher ont immédiatement éveillé les soupçons de l’infirmière chargée de lui administrer le vaccin, qui lui a demandé d’enlever sa chemise, découvrant ainsi son subterfuge. 

Il a alors demandé à l’infirmière de faire comme si elle n’avait rien vu, ce qu’elle s’est refusée de faire, a raconté le président du Piémont, précisant que cet homme «répondra (de ses actes) devant la justice», .

10h00 : 17 cas présumés du variant Omicron en Norvège après une fête à Oslo

9h45 : Vous reprendrez bien un peu de déficit budgétaire ?

Le ministère en charge des Comptes publics annonce un déficit budgétaire de 171,6 milliards d’euros au 31 octobre, contre 159,9 milliards d’euros à la même date de 2020. 

9h25 : La Bourse de Paris rebondit à l’ouverture

La Bourse de Paris reprenait 0,96% à l’ouverture ce vendredi tout en restant focalisée sur les informations autour du variant Omicron. Hier, la cote parisienne avait perdu 1,25%.

Depuis vendredi dernier, elle évolue en dents de scie, tout comme d’autres places boursières, affectées par les craintes liées au nouveau variant du coronavirus.

9h15 : Baisse du nombre de classes fermées alors que le nombre d’élèves positifs aussi

Le nombre de classes fermées à cause du Covid-19 cette semaine s’établit à 4.578, soit 0,9% des classes du pays, en baisse de moitié par rapport à la semaine précédente, alors que 33.550 élèves ont été testé positif, soit 1,5 fois plus que la semaine précédente.

Depuis le 29 novembre, il n’y a plus de fermeture de classe dans les écoles primaires dès le premier cas de Covid détecté chez un élève. Seuls ceux testés positifs sont isolés.

9h04 : « Pfizer c’est Moderna, et Moderna c’est Pfizer »

Peut-on se faire vacciner avec Pfizer pour la dose de rappel si on a reçu du Moderna pour les deux premières injections ? « Aucun problème. Pfizer c’est Moderna, et Moderna c’est Pfizer », a répondu le ministre.

9h02 : 600.000 à 700.000 créneaux de vaccination ouverts chaque jour

Il y a « 600 000 à 700 000 créneaux de vaccination qui s’ouvrent » chaque jour, a tenté de rassurer le ministre de la Santé. « Que ceux qui s’inquiètent de n’avoir pas de créneau ouvert avant mars dans leur région actuellement se rassurent : ils seront vaccinés avant le 15 janvier », a promis le ministre, qui a ajouté « nous avons suffisamment de vaccins à ARN Messager aujourd’hui pour vacciner tout le monde ».

9h : Les vacances de Noël vont-elles être avancées ?

« S’il y avait des annonces à faire nous le ferions », a répondu Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur l’avancement des vacances de Noël pour freiner la circulation du virus dans les écoles. « A date, ces décisions ne sont clairement pas prises », a-t-il insisté.

Avancer les vacances de Noël pour freiner la circulation du virus dans les écoles ? “S’il y avait des annonces à faire nous le ferions” “A date, ces décisions ne sont clairement pas prises”, insiste Olivier Véran, le ministre de la Santé pic.twitter.com/m3rbPnbEFR

— franceinfo (@franceinfo) December 3, 2021

8h55 : Les enfants vont-ils bientôt être vaccinés ?

« Il y a très peu de cas graves chez les enfants mais les enfants peuvent transmettre », a rappelé Olivier Véran. Interrogé sur la future possible vaccination des enfants fragiles âgés de 5 à 11 ans, le ministre a indiqué qu’elle pourrait être ouverte « à compter de la mi-fin décembre aux enfants atteints de comorbidités », a-t-il répondu. « Nous ouvrirons la vaccination aux enfants probablement à partir de janvier et probablement de façon progressive et facultative », a ajouté Olivier Véran.

8h53 : A quoi va servir le Conseil de défense sanitaire de lundi ?

Tout en restant vague sur de possibles nouvelles restrictions, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que le Conseil de défense sanitaire ne pourrait ne servir qu’au « partage d’informations ».

8h49 : « On n’a jamais un niveau de protection aussi élevée que dans les jours qui suivent la troisième injection », ajoute Olivier Véran

“On n’a jamais un niveau de protection aussi élevée que dans les jours qui suivent la troisième injection”, indique Olivier Véran, le ministre de la Santé pic.twitter.com/MdE67pkhiT

— franceinfo (@franceinfo) December 3, 2021

8h46 : « Le pic sanitaire pourrait arriver en janvier », prévient Olivier Véran, le ministre de la Santé

“Le pic sanitaire pourrait arriver en janvier”, prévient Olivier Véran, le ministre de la Santé pic.twitter.com/oKCnMlqvMY

— franceinfo (@franceinfo) December 3, 2021

8h44 : Le variant Omicron « circule probablement depuis plusieurs semaines », selon Olivier Véran

8h42 : Un malade admis en réanimation toutes les dix minutes

« La 5e vague monte vite. En France actuellement c’est un malade admis en réanimation toutes les dix minutes, jour et nuit. On est bien au-delà de la 4e vague. (…) », a mis en garde Olivier Véran.

“L’impact sanitaire est très sensible, un patient est admis en réanimation toutes les dix minutes, jour et nuit”, “Il y a deux paramètres fondamentaux qui peuvent changer la donne : les vaccinations de rappel et la distanciation sociale”, insiste Olivier Véran pic.twitter.com/47QFiebdIf

— franceinfo (@franceinfo) December 3, 2021

« Il y a deux paramètres fondamentaux qui peuvent changer la donne : les vaccinations de rappel et la distanciation sociale », a insisté Olivier Véran

8h39 : « Notre ennemi commun aujourd’hui, c’est le variant Delta »

« Il nous faut encore quelques jours pour mieux cerner ce virus », a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur Franceinfo, ajoutant : « pour l’instant il n’y a pas d’alerte ». « Notre ennemi commun aujourd’hui, c’est le variant Delta », a-t-il souligné.

Impact du vaccin sur le variant Omicron : “Il nous faut encore quelques jours pour mieux cerner ce virus” “Pour l’instant il n’y a pas d’alerte” “Notre ennemi commun aujourd’hui, c’est le variant Delta”, souligne Olivier Véran, ministre de la Santé pic.twitter.com/Z6gc85BINv

— franceinfo (@franceinfo) December 3, 2021

8h27 : Un risque accru de réinfection avec le variant Omicron, selon une étude

Le risque d’attraper une nouvelle fois le Covid-19 est accru avec le variant Omicron, selon une étude de scientifiques sud-africains, fournissant une première indication que ce variant est davantage capable de contourner l’immunité acquise par une infection que les variants précédents.

« Le variant Omicron est associé à une capacité substantielle d’échapper à l’immunité d’une infection préalable », conclut l’étude, rendue disponible jeudi sur le site de pré-publication medRxiv, mais qui n’a pas été encore vérifiée par des pairs.

8h16 : « J’hésite », « je la ferai »… Comment les femmes envisagent la 3e dose face aux risques de troubles menstruels

Ces derniers mois, les témoignages de femmes ayant déclaré des troubles du cycle menstruel après avoir reçu une dose de vaccin anti-Covid se sont multipliés. Combien de temps ces troubles menstruels durent-ils ? Peuvent-ils affecter la fertilité ? Faut-il recevoir ou non sa dose de rappel ? Notre journaliste Anissa Boumediene a donné la parole à nos lectrices.

8h : Un neuvième cas du variant Omicron en France

Le nombre de cas d’infection au variant Omicron détectés en France se monte désormais à neuf, selon le dernier bilan actualisé vendredi matin par le ministère de la Santé. « A ce stade, 9 cas ont été détectés en France dans les territoires suivants : La Réunion, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ile-de-France, Pays de la Loire et Région Grand Est », a indiqué la Direction générale de la Santé dans un communiqué.

« Dès que les résultats des tests RT-PCR des patients ont été connus, et avant même l’obtention des résultats du séquençage, les patients se sont isolés à leur domicile et les mesures d’identification et d’isolement des personnes contacts à risque ont été mises en œuvre », poursuit la DGS.

7h44 : Où les Français vont-ils pouvoir voyager à Noël ?

Avec l’émergence du variant Omicron, les fermetures de frontières se multiplient. Amateurs du cercle polaire, Ultramarins souhaitant retrouver leurs familles ou simples touristes souhaitant vivre un Noël à l’étranger, de nombreux Français profitent des fêtes de fin d’année pour partir. Où allez-vous pouvoir voyager avec les restrictions actuelles ? 20 Minutes fait le tour du monde, et de la question.

7h25 : Journée décisive pour Didier Raoult

Le professeur Didier Raoult a-t-il enfreint le code de déontologie médicale en promouvant l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 ? La chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins doit rendre sa décision ce vendredi à Bordeaux, qui peut aller jusqu’à la radiation.

Depuis fin 2020, l’infectiologue marseillais de 69 ans est visé par deux plaintes déposées par l’Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône et le conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom).

Il lui est reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, « sans données scientifiques établies », ce qui s’apparente à du « charlatanisme », avait affirmé la rapporteure de la chambre disciplinaire lors d’une audience le 5 novembre à Bordeaux, dépaysée loin de Marseille. Il était également accusé d’avoir pris des « risques inconsidérés » en soignant des patients avec ce traitement « non éprouvé par la science », avait-elle ajouté.

7h20 : Le variant Omicron commence à se propager localement aux Etats-Unis et en Australie

De premiers cas de transmission locale d’Omicron ont été signalés jeudi et vendredi aux Etats-Unis et en Australie, aggravant les inquiétudes concernant ce nouveau variant du coronavirus, déjà dominant en Afrique du Sud et qui pourrait le devenir en Europe.

Aux Etats-Unis, cinq cas du variant Omicron ont été confirmés jeudi dans l’Etat de New York, un en Californie, un dans le Minnesota et un à Hawaï, portant à dix le total de cas confirmés pour l’instant dans le pays.

Dans le Minnesota, la personne contaminée avait voyagé à New York mais ne s’était pas rendue à l’étranger. Et à Hawaï, le malade était non vacciné mais n’avait pas voyagé, montrant ainsi que le variant a commencé à se transmettre entre personnes à l’intérieur Etats-Unis. L’Australie a pour sa part annoncé vendredi avoir détecté, à Sydney, un premier cas de variant Omicron chez un étudiant n’ayant pas voyagé à l’étranger.

7h14 : Un conseil de défense sanitaire prévu lundi

Un conseil de défense sanitaire se tiendra lundi « pour voir s’il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires », a fait savoir le Premier ministre, Jean Castex, ce jeudi.

Cette cinquième vague de la pandémie est « particulièrement forte » et « la situation est préoccupante », a-t-il ajouté, en citant des chiffres orientés à la hausse, dont une « progression de 60 % des cas constatés en une semaine ».

7h11 : Huit cas de variant Omicron confirmés en France

Huit cas de variant Omicron ont été confirmés en France, a annoncé Santé publique France, dans son point hebdomadaire, ce jeudi. « À ce jour, la majorité́ des cas séquencés proviennent d’Afrique du Sud », a précisé Santé publique France.

Ces huit cas ont été détectés à la Réunion et dans « cinq régions de France métropolitaine ». Après la Réunion, les trois premiers cas détectés en France métropolitaine avaient été annoncés dans la journée de jeudi, en Ile-de-France, dans le Haut-Rhin et en Vendée, à chaque fois chez des voyageurs rentrant d’Afrique.

Bonjour à tous et bienvenue sur ce live ! 20 Minutes est mobilisé afin de vous tenir informés des toutes dernières mesures sanitaires prises à travers le monde pour contrôler la cinquième vague de coronavirus. Hier, deux cas de variant Omicron ont été identifiés en Métropole, un premier en Ile-de-France, un seconde dans le Haut-Rhin. Que nous réserve ce rebond épidémique ? Restez connectés pour de rien louper.

Coronavirus EN DIRECT. Huit cas du variant Omicron confirmés en France, un conseil de défense sanitaire prévu lundi…
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here