Sunday, September 26, 2021
Home Breaking Coronavirus : Espaces numériques de travail plantés, plateforme du Cned inaccessible… L’école...
Coronavirus : Espaces numériques de travail plantés, plateforme du Cned inaccessible… L’école à distance (re)démarre mal

Coronavirus : Espaces numériques de travail plantés, plateforme du Cned inaccessible… L’école à distance (re)démarre mal

63
0

Le site

Le site ” Ma classe à la maison” du Cned, mardi 6 avril 2021. — D.Bancaud/20minutes
  • L’école à la maison a débuté ce mardi avec de nombreux « bugs » signalés sur les réseaux sociaux par des professeurs, parents et élèves, en raison de serveurs numériques inaccessibles ou défaillants.
  • Un épisode qui rappelle ce qui s’était passé l’an dernier : l’école à la maison avait mal commencé, avec des réseaux saturés et des espaces de travail inaccessibles. Des difficultés résolues au bout de quelques jours.
  • Dans un communiqué, le ministère de l’Education a promis que « la fluidité » de ces plateformes allait « se rétablir progressivement dans les heures qui viennent ».

Un an après, ils ont l’impression de revivre le même cauchemar. Ce mardi est le premier jour du retour de l’enseignement à distance pour tous les écoliers, collégiens et lycéens de France, les établissements scolaires étant fermés. Les élèves doivent suivre quatre jours de cours à distance cette semaine avant le début des vacances de printemps.

Et comme l’an dernier lors du premier confinement, les problèmes techniques se font jour. Messages d’erreur, sites complètement inaccessibles… Ce matin, de nombreux témoignages sur Twitter faisaient état d’une impossibilité de se connecter aux ENT (espaces numériques de travail), qui permettent aux élèves d’accéder aux devoirs déposés par leurs enseignants. Idem pour la plateforme du Cned « ma classe à la maison », qui donne accès à des cours par visio et à des contenus interactifs. Nous avons pu nous-même constater l’inaccessibilité du site
Pronote, totalement saturé ce matin alors qu’il était encore accessible lundi soir. Ce mardi matin, ce message s’affichait : « À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles… Pour permettre à chacun d’accéder à son réseau éducatif dans de bonnes conditions, nous avons limité le temps des sessions et instauré une logique de quota. Quand le nombre d’utilisateurs maximum est atteint, il vous faut patienter pour y accéder à votre tour. Désolé pour cette contrainte, revenez et essayer à nouveau d’ici quelques minutes ». Mais quelques minutes plus tard, il ne se passait toujours rien. Nous avons aussi essayé d’accéder au site du Cned « Ma classe à la maison ». Nous est apparue cette notification : « votre connexion a échoué ».

« Partout des difficultés de connexion remontent ! »

Du côté des enseignants, la colère était de mise ce mardi matin. A l’instar de Frantz Laurent, professeur d’histoire-géographie en lycée, qui a tweeté : « L’ENT est déjà saturé, exactement comme l’année dernière lors du tout 1er confinement. Je ne peux donc pas communiquer avec mes élèves. Qu’a foutu le ministère pendant un an, à part de la communication ? ». Idem pour Isabelle Ratao, prof de SVT qui craint de perdre contact avec ses élèves : « Je suis fatiguée et énervée de m’être cassé la tête à envoyer des exercices à mes élèves qui vont juste se décourager de ne pas pouvoir se connecter et qui vont prendre des vacances anticipées. »

Une situation qui suscite aussi l’ire des syndicats d’enseignants : « Avec 12 millions d’élèves et 1,2 million de personnels, on pourrait imaginer que la 6e économie mondiale pourrait déployer des solutions numériques à la hauteur. Force est de constater le retard criant de l’Éducation nationale dans ce domaine », déclare Sud éducation dans un communiqué. « Un an, c’était sûrement trop court pour préparer le #distanciel et la #ContinuitePedagogique. Partout des difficultés de connexion remontent ! », s’insurge aussi le SNUipp-FSU sur Twitter. « Episode 1, saison 2 de l’#EcoleAdistance Accès impossible à l’ENT. Comment on dit déjà ? Ah oui, « nous sommes préparés à tout ». Rires nerveux », tweete aussi Sophie Vénétitay, prof de SES et secrétaire générale adjointe du SNES-FSU.

Une attaque contre le Cned ?

Interrogé lors d’un déplacement ce mardi, le ministre de l’Éducation évoque une « très forte attaque informatique » contre « Ma Classe à la maison » du Cned, « apparemment venue de l’étranger ». Concernant les ENT, Jean-Michel Blanquer est resté flou, mais s’est montré optimiste : « Les collectivités locales concernées vont pouvoir rétablir très vite les connexions avec les opérateurs privés », a-t-il indiqué.

Dans un communiqué, le ministère de l’Education nationale a précisé que les problèmes de connexion n’avaient pas lieu partout et que « 500.000 élèves et professeurs » avaient accédé aux plateformes ce mardi et que « 150.000 classes virtuelles » avaient eu lieu. Tout en promettant que « la fluidité » de ces plateformes allait « se rétablir progressivement dans les heures qui viennent ». En fin de journée, nous avons en effet réussi à nous connecter à Pronote, mais toujours pas à « Ma classe à la maison » du Cned.

Coronavirus : Espaces numériques de travail plantés, plateforme du Cned inaccessible… L’école à distance (re)démarre mal
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here