Il reste finalement assez peu de professionnels de santé libéraux qui refusent toujours de se soumettre à l’obligation vaccinale imposée à leur profession par le gouvernement. Sur les 374.000 qui exercent en France, environ 
1.350 sont interdits d’exercer, rapporte jeudi l’Assurance maladie, se félicitant du « très haut niveau de couverture » vaccinale.

Parmi eux, on compte « 160 médecins ». « Un nombre très faible », a assuré le directeur de l’Assurance maladie Thomas Fatôme, lors d’un point presse, ajoutant « que les chiffres bougeaient potentiellement tous les jours ».

Une dynamique de retour à la normale

Déjà obligés depuis le 15 septembre de justifier d’au moins une injection, les soignants libéraux comme les salariés des hôpitaux, cliniques et maisons de retraite, les aides à domicile, pompiers et ambulanciers doivent, depuis le 15 novembre, attester d’un « schéma complet », sous peine de procédures d’interdiction d’exercer qui peuvent être engagées par les agences régionales de santé.

Au 1er novembre, 96,7 % des professionnels de santé libéraux, médecins, infirmiers, masseurs, kinés, orthophonistes, orthoptistes… étaient vaccinés, a détaillé Thomas Fatôme, qualifiant ce taux de vaccination de « considérable ».

Sur les 1.700 professionnels de santé libéraux qui ont fait l’objet d’une interdiction d’exercer entre le 15 octobre et le 16 novembre, « nous en avons d’ores et déjà 350 qui se sont mis en conformité, c’est-à-dire qui se sont vaccinés », a-t-il ajouté, y voyant « une dynamique de retour à une situation normale ».

Coronavirus : Plus que 160 médecins libéraux non vaccinés actuellement suspendus
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here