Saturday, July 24, 2021
Home Breaking France-Allemagne : « Nous avons dominé »… Les Allemands ou le grand...
France-Allemagne : « Nous avons dominé »… Les Allemands ou le grand retour du seum 2.0

France-Allemagne : « Nous avons dominé »… Les Allemands ou le grand retour du seum 2.0

16
0

Les Allemands déçus après leur défaite contre la France à l'Euro.

Les Allemands déçus après leur défaite contre la France à l’Euro. — Alex Gottschalk/DeFodi Im/SIPA
  • L’équipe de France a battu l’Allemagne mardi soir pour son entrée dans l’Euro.
  • Les Allemands, pourtant inoffensifs et qui auraient dû concéder un penalty (et être réduits à dix), estiment qu’ils ont fait jeu égal avec leurs adversaires.
  • A ce niveau de seum, on a trouvé encore mieux que les Belges en 2018.

De notre envoyé spécial à Munich,

Ce sont nos amis les Belges qui vont être contents ! Ça ne fait même pas une semaine que l’Euro 2021 est lancé qu’on tient déjà nos champions du seum 2.0. On sortait tranquillement de l’Allianz Arena mardi soir quand un collègue nous interpelle. « Tu ne trouves pas qu’il abuse un peu Joachim Löw ? ». Nous : « Pourquoi, il a dit quoi ? ».

Ah oui, petite précision tout de même : avec la qualité « Aliexpressesque » du logiciel de visioconférence choisi par l’UEFA pour cet Euro du
Covid, il faut s’accrocher pour arriver à entendre ce que racontent les sélectionneurs en conférence de presse d’après-match. On a donc raté les déclas du boss allemand. Un tour sur Google plus tard et on comprend soudain le sens de la question du camarade.

On réécoute Löw : « C’était un match terriblement intense [bon, jusque-là ça va], nous avons tout donné jusqu’au bout [ok, on enchaîne], mais un but contre son camp a décidé du résultat [WHAAAAAT ???] ». A en croire celui qui vient de passer presque quinze ans à la tête de la Nationalmannschaft, le France-Allemagne de mardi soir et la victoire des Bleus ne serait donc que le fruit d’un coup de dé tombé du bon côté pour les Français. Dès lors, deux hypothèses : soit l’ami Löw carbure à la pure, soit on ne sait absolument plus analyser un match de foot qui vient de se dérouler sous nos yeux.

Car, si le score de 1-0 pourrait en effet faire penser que ça ne s’est joué à rien, la réalité du terrain est à des années-lumière de ce constat. Certes l’Allemagne a gagné la bataille de la possession, mais à part sur la volée de Gnabry dans la foulée du poteau de Rabiot, on a beau chercher, on ne trouve pas trace du moindre danger sur les buts d’Hugo Lloris​.

On a vu le même match, Toni Kroos ?

Pourtant, pour le milieu du Bayern Joshua Kimmich, l’Allemagne n’a « pas été la plus mauvaise équipe » mardi soir. « Nous avons dominé et nous prenons un but très malheureux. Des deux côtés il y a eu relativement peu d’occasions de but. Un point aurait été mérité », a-t-il poursuivi le plus stoïquement du monde.

Et la tête de Pogba au-dessus de la barre sur corner en tout début de match ? Et la frappe de Mbappé qui a obligé Neuer à repousser des poings ? Et le poteau de Rabiot ? Et le péno flagrant oublié par la VAR sur le numéro 10 tricolore ? Sans parler des deux buts inscrits en contre et refusés (à juste titre) pour un hors-jeu de quelques millimètres. Du flan pour Toni Kroos, qui soutenait mordicus que son équipe n’avait « pas eu moins d’occasions que les Français ».

Dormez tranquilles, amis belges

Par curiosité, et aussi un peu parce qu’on est sûr de notre fait, on se fera un devoir de descendre dans les rues de Munich ces prochains jours pour savoir si les supporters sont du même avis que les autruches de la Mannschaft. D’ici là, amis belges, dormez tranquille, on ne vous embêtera plus avant un bon bout de temps, vous ne jouez clairement pas dans la catégorie de vos voisins allemands.

France-Allemagne : « Nous avons dominé »… Les Allemands ou le grand retour du seum 2.0
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here