Friday, September 17, 2021
Home Breaking Ille-et-Vilaine: Le mari de Magali Blandin a reconnu l’avoir tuée avec une...
Ille-et-Vilaine: Le mari de Magali Blandin a reconnu l’avoir tuée avec une batte de base-ball

Ille-et-Vilaine: Le mari de Magali Blandin a reconnu l’avoir tuée avec une batte de base-ball

75
0

D'intenses recherches avaient été menées dans le secteur de Montfort-sur-Meu pour retrouver la trace de Magali Blandin. Son corps sans vie a été découvert le 20 mars 2021, plus d'un mois après sa disparition.

D’intenses recherches avaient été menées dans le secteur de Montfort-sur-Meu pour retrouver la trace de Magali Blandin. Son corps sans vie a été découvert le 20 mars 2021, plus d’un mois après sa disparition. — Mathieu Pattier / SIPA
  • Le corps sans vie de Magali Blandin a été découvert dans la nuit de vendredi à samedi à Boisgervilly, à deux kilomètres du domicile de son mari. 
  • Lors de sa garde à vue, Jérôme Gaillard a reconnu l’avoir tuée avec une batte de base-ball le 11 février et l’avoir enterrée.
  • Cela faisait plusieurs mois que son mari avait imaginé un stratagème pour tuer sa compagne, dont il était séparé depuis septembre, allant jusqu’à payer des hommes pour le faire. Ses parents sont également soupçonnés d’être impliqués. 

C’est une affaire criminelle « hors-norme » que les gendarmes ont détaillée ce samedi. Quelques heures après la découverte du corps sans vie de Magali Blandin à Boisgervilly (Ille-et-Vilaine), le procureur de la République de Rennes a dévoilé les premiers éléments de cette enquête criminelle décrite comme « exceptionnelle ».
Lors de sa garde à vue entamée jeudi, le mari de Magali Blandin a reconnu avoir tué sa femme, dont il était séparé depuis le mois de septembre et avec qui il était en instance de divorce. « Jérôme Gaillard a indiqué avoir attendu Magali Blandin dans l’escalier de son appartement et l’avoir frappée avec une batte de base-ball à deux reprises », a fait savoir Philippe Astruc lors d’une conférence de presse.
Un acte prémédité pour lequel les parents du mis en cause et plusieurs personnes de nationalité géorgienne sont également mis en cause.

Magali Blandin, mère de quatre enfants âgée de 42 ans était portée disparue depuis le 11 février, date où son téléphone avait cessé d’émettre. Le mis en cause a expliqué s’être présenté ce même jour à Montfort-sur-Meu après avoir déposé les enfants à l’école. Il aurait attendu que la victime sorte de son logement pour la frapper avec une batte. Il aurait ensuite rentré le corps dans l’appartement, avant de revenir dans la nuit pour effacer les traces et l’emmener jusqu’à une zone isolée pour tenter de le faire disparaître.

Les parents du mari également soupçonnés

Le corps sans vie de Magali Blandin a été découvert « sur les indications du mis en cause » dans une zone boisée de Boisgervilly, à moins de deux kilomètres du domicile du mari, à Montauban-de-Bretagne. Le corps, qui fera l’objet d’une autopsie, avait été enterré et enduit de chaux vive, dans une zone qui n’avait fait l’objet d’aucune recherche par les gendarmes. Ces derniers, mobilisés en grande nombre depuis plus d’un mois, étaient loin d’imaginer un tel stratagème quand ils ont démarré leur enquête le 12 février. Le mari vivait très mal la séparation, actée en septembre, et craignait visiblement de perdre la garde de ses enfants lors d’une audience de non-conciliation qui était prévue le 8 mars.

Si Jérôme Gaillard assure « avoir agi seul » pour tuer sa compagne, il avait visiblement cette idée à l’esprit depuis le mois de novembre. Il aurait même versé 20.000 euros à des Géorgiens que son voisin lui aurait présentés afin qu’ils tuent son ex-compagne. Selon son avocat Me Le Mintier, il «ne supportait pas qu’elle le quitte»​. Dans cette affaire d’extorsion, deux hommes et une femme de nationalité géorgienne ont été mis en examen, dont l’un pour meurtre en bande organisée. Ce dernier aurait rôdé autour du domicile de Magali Blandin à plusieurs reprises. Plus surprenant, les parents du mari de Magali Blandin, âgés de 72 et 75 ans, seraient également impliqués dans ce crime organisé. Les contours de leur action restent à déterminer mais le parquet a requis leur mise en examen et leur incarcération. «Ce meurtre n’a visiblement pas été exécuté comme il devait l’être au début», a fait savoir le procureur. 

Comment l’enquête a accéléré ces derniers jours

L’enquête a basculé le 5 mars quand Jérôme Gaillard s’est présenté face au juge d’instruction en indiquant avoir été victime d’une tentative d’extorsion de la part de personnes de la communauté géorgienne, arguant qu’il craignait pour sa vie. Le placement en garde à vue de plusieurs mis en cause a permis d’éclairer les enquêteurs. Certains suspects ont expliqué disposer d’un enregistrement audio de Jérôme Gaillard où ce dernier évoquait son souhait de voir sa femme être tuée. « Cet élément a été un accélérateur », reconnaît le procureur de la République Philippe Astruc. « Sans cela, il nous aurait sans doute fallu plusieurs semaines ou plusieurs mois pour élucider ce meurtre prémédité ». L’enquête se poursuit pour préciser le champ d’action de chacun des protagonistes.

Agé de 45 ans et sans emploi, le principal suspect devait être présenté à un juge d’instruction dans la soirée de samedi en vue de sa mise en examen, tout comme ses parents. Les enfants du couple, placés en sécurité depuis le 5 mars afin de les protéger, ont été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance. Ils sont âgés de 4, 7, 12 et 14 ans.

Ille-et-Vilaine: Le mari de Magali Blandin a reconnu l’avoir tuée avec une batte de base-ball
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here