Sunday, July 25, 2021
Home Breaking Portugal – France : « Je baisse jamais les bras », la...
Portugal – France : « Je baisse jamais les bras », la F1 Benzema est enfin lancée

Portugal – France : « Je baisse jamais les bras », la F1 Benzema est enfin lancée

16
0

Lewis Benzema

Lewis Benzema — Action Press/Shutterstock/SIPA

De notre envoyé spécial à Budapest,

Ceux qui suivent un peu la Formule 1, ou juste le docu Netflix pour les gueulantes de Günther Steiner, savent très bien que les bolides ne le sont jamais pendant les essais de pré-saison ni même lors des premiers grands prix.
La F1 Benzema ne déroge pas à la règle.

Poussive en matchs de préparation et en début d’Euro 2021, elle a enfin obtenu un résultat satisfaisant au Grand Prix de Budapest contre le Portugal avec un doublé à la clé. Ça fait un poids et un problème en moins pour l’attaquant et l’équipe de France pour la suite de la compétition. Que le spectacle commence.

Benzema d’abord trop bas

N’oublions cependant pas le début de match, dans la droite lignée des deux premiers, avec un Karim finalement peu servi là où il est le plus attendu, c’est-à-dire dans l’axe de l’attaque française. Sevré de ballon par des Portugais dominants en première période, on se souvient même d’avoir un peu râlé face aux incessants dézonages – souvent trop bas – du Merengue. Benzema peut finalement remercier ce petit filou de Kylian Mbappé pour ce penalty parfaitement gratté à la 45e et Antoine Griezmann qui, en grand seigneur, n’est pas venu s’interposer malgré le récent échec de son coéquipier en amical contre le pays de Galles. L’altruisme de cet homme déjà pas avare en efforts défensifs est-il sans limites ?

Je pense qu’on n’avait pas besoin de discuter sur le terrain de qui tire les penaltys, dira KB19 en zone mixte virtuelle. Il n’y a pas d’ordre pour tirer. J’avais toute confiance en moi parce que je les ai travaillés à l’entraînement. Il faut être concentré, déterminé et c’est ce que j’ai montré sur le penalty. »

Maintenant qu’il a inscrit les premiers buts de sa seconde vie en bleu, l’attaquant français avoue à demi-mot avoir été quelque peu gêné par la pression liée à ce but tant attendu, six ans après le dernier. Avant de l’exprimer par la parole, il a d’ailleurs bien exprimé son soulagement en jubilant face au virage français après avoir pris Rui Patricio à contrepied. « Tout le monde attendait ce but et ça me motivait. C’est une autre pression qu’en club parce que c’est tout un pays qui est derrière nous. Je savais très bien en revenant qu’il y aurait les critiques. Ça fait partie du foot. Dans tous les cas, je ne baisse jamais les bras. A chaque fois que je rentre sur un terrain, j’ai envie de marquer et faire marquer les autres. »

Puis tout là-haut

Au-delà de l’aspect comptable, il faut aussi retenir l’impression dégagée par Karim Benzema. Si sa reprise moisie dans la surface hongroise transpirait le manque de confiance, sa chevauchée et son tir du droit pour aller tromper le gardien portugais à la reprise respiraient classe et assurance. Une nouvelle preuve qu’il en faut peu pour mettre un buteur en confiance, surtout quand il est du calibre de Karim Benzema et qu’il bénéficie du soutien des supporters présents en Hongrie. « Quand j’ai mis le penalty, on a vu l’engouement du public et ça m’a donné beaucoup de force pour aller mettre ce deuxième but en deuxième mi-temps. »

Maintenant que le dossier Karim est clos, on attend de voir Kylian Mbappé à l’œuvre. Décisif sur le penalty, le Parisien a rendu une prestation assez pauvre dans son ensemble. C’est sans doute lié à des consignes tactiques un peu stéréotypées. On a bien vu qu’il avait constamment cherché à prendre Semedo de vitesse sous prétexte que ce dernier avait pris le bouillon contre l’Allemagne. Espérons qu’il soit plus inspiré contre la Suisse. Une pensée également pour Olivier Giroud, dont on imaginait, 90 minutes plus tôt, qu’il avait peut-être encore une chance de bousculer la hiérarchie. Benzema est bel et bien de retour, et on le voit désormais mal lâcher son bout d’os.

Portugal – France : « Je baisse jamais les bras », la F1 Benzema est enfin lancée
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here