Le prix Goncourt, plus prestigieuse des récompenses littéraires du monde francophone, a été décerné ce mercredi au Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr pour La plus secrète mémoire des hommes, paru aux éditions Philippe Rey. « Je ressens beaucoup de joie. Tout simplement », a déclaré le lauréat à son arrivée au restaurant Drouant, à Paris.

Son roman, qui s’inspire du destin maudit du Malien Yambo Oulologuem, raconte la quête de Diégane Latyr Faye, jeune écrivain sénégalais, sur les traces du mystérieux T.C. Elimane, auteur d’un chef-d’œuvre oublié publié en 1938.

Une première pour un écrivain d’Afrique subsaharienne

Mohamed Mbougar Sarr a été sacré à 31 ans, un âge précoce pour un lauréat du Goncourt. Il est par ailleurs le premier écrivain d’Afrique subsaharienne à recevoir le Prix.

« Avec ce jeune auteur, on est revenu aux fondamentaux du testament du Goncourt. 31 ans, quelques livres devant lui. Espérons que le Goncourt ne lui coupera pas son désir de poursuivre », a commenté Philippe Claudel, secrétaire général du Goncourt, après avoir annoncé que Mohamed Mbougar Sarr avait obtenu six voix au premier tour de vote, lui permettant de s’imposer d’emblée.

Paule Constant, autre membre du jury, a applaudi La plus secrète mémoire des hommes : « C’est écrit de façon flamboyante. C’est un hymne à la littérature. »

Pas une seule voix pour Christine Angot

D’autres voix sont allées à Sorj Chalandon pour Enfant de salaud (Grasset) et au Haïtien Louis-Philippe Dalembert pour Milwaukee Blues (Sabine Wespieser). Aucune ne s’est portée sur Christine Angot avec Le Voyage dans l’Est (Flammarion),
qui avait remporté la semaine précédente le prix Médicis.

Le prix Goncourt, décerné par un jury de sept hommes et trois femmes, rapporte un chèque de 10 euros, mais il garantit des ventes en centaines de milliers d’exemplaires. Le sacre en 2020 de L’Anomalie, roman fantasque d’Hervé Le Tellier, avait ainsi généré en librairie un engouement jamais vu depuis L’Amant de Marguerite Duras en 1984, avec plus d’un million d’exemplaires vendus.

Le prix Renaudot a pour sa part été attribué à la Belge Amélie Nothomb pour Premier sang (Albin Michel).

Prix Goncourt 2021 : Mohamed Mbougar Sarr, lauréat à seulement 31 ans
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here