Il est là ! Le traditionnel grand sapin de Noël trône depuis ce mardi matin sur la place Kléber de
Strasbourg. Coupé la semaine dernière dans la forêt de Val-et-Châtillon, en Meurthe-et-Moselle, le conifère a été installé au cours d’une opération toujours impressionnante.

Deux grues et une vingtaine de personnes, dont cinq de l’Office national des forêts (ONF), l’ont menée. Le levage de l’arbre de 7 tonnes pour 30 mètres de haut a duré environ un quart d’heure. Avant que le tronc ne soit mis en place dans son socle bétonné, et calé.

« Il sera maintenu jusqu’à 18 heures, jusqu’à ce que le béton soit bien sec », explique Henri-Pierre Gangloff, de l’ONF locale. A côté de lui, Guillaume Libsig ne cache pas sa satisfaction. « C’est le premier symbole de Noël, lance l’adjoint en charge des animations urbaines. C’est la première phase visible de [l’événement] Strasbourg, Capitale de
Noël. »

Le marché, qui fait son retour cette année, ouvrira le 26 novembre au soir. Avec, comme toujours, l’illumination du grand sapin. D’ici-là, l’arbre âgé de 80 ans aura encore bien changé… Aujourd’hui un brin décharné, il va être remplumé avec des branches dans les prochains jours. Puis bien sûr décoré.

Etoiles, boules de coton et petites cathédrales

Comment ? Nous avions sollicité les lecteurs de 20 Minutes
à ce sujet la semaine dernière et tous ne seront donc pas contents du résultat. Car ce seront principalement des étoiles, des boules remplies de coton et de petites cathédrales qui seront visibles. Pas des doudous ou des couleurs arc-en-ciel comme certains ou certaines le proposaient…

« Cette année, le thème, c’est “allumons les étoiles”. Pour la décoration, on jouera sur des matières plus nobles et durables comme le bois ou le métal », explique Romaric Gusto, prestataire de la société Sygmatech en charge de la fameuse décoration. Des dizaines de mètres de guirlandes électriques seront aussi utilisées pour le rendre visible la nuit.

« C’est le phare, la colonne vertébrale, le symbole, la lumière allumée. C’est le point central de Strasbourg, Capitale de
Noël », s’enthousiasme encore Guillaume Libsig en réfutant l’idée d’un abandon du célèbre sapin. Pas question pour l’équipe de la maire écologiste Jeanne Barseghian
d’imiter le maire EELV de Bordeaux, Pierre Hurmic. « Ça n’a jamais été étudié de s’en passer. En
Alsace, le sapin de Noël a une valeur, une importance. On a des textes, à la bibliothèque humaniste, qui disent que cette tradition existe depuis cinq cents ans », conclut l’élu.

Strasbourg : « Le premier symbole de Noël »… Le grand sapin a été installé sur la place Kléber
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here