Thursday, July 29, 2021
Home Breaking Vaccination : L’histoire de ce garçon de 9 ans sur lequel Pasteur...
Vaccination : L’histoire de ce garçon de 9 ans sur lequel Pasteur a testé le vaccin contre la rage est vraie

Vaccination : L’histoire de ce garçon de 9 ans sur lequel Pasteur a testé le vaccin contre la rage est vraie

8
0

Louis Pasteur dans son laboratoire en 1885(illustration)

Louis Pasteur dans son laboratoire en 1885(illustration) — MARY EVANS/SIPA
  • Joseph Meister est-il devenu, en 1885, le premier jeune homme à recevoir le « vaccin expérimental » de Louis Pasteur contre la rage ?
  • Cette histoire, qui fait écho à l’opposition de certaines personnes face au vaccin contre le coronavirus, est véridique.
  • 20 Minutes fait le point.

Pour une fois qu’il ne s’agit pas (directement) du Covid-19… Sur
Facebook, une histoire déchaîne les passions entre pro-
vaccin et
antivax. L’une des publications la relatant, particulièrement virale, été publié le 6 juillet dernier, exactement cent trente-six ans après l’événement qu’il relate. On y lit qu’en ce même jour, en 1885, « Joseph Meister, un Alsacien de 9 ans, mordu 14 fois par un chien enragé, [recevait] le
vaccin expérimental contre la rage conçu par Louis Pasteur ». Une injection qui lui sauvait la vie, est-il précisé, avant un tacle en conclusion : « Aucun crétin à l’époque pour dire on n’a pas assez de recul. »

Sur Facebook, l'histoire (vraie) de Joseph Meister est très virale
Sur Facebook, l’histoire (vraie) de Joseph Meister est très virale – Capture d’écran

Dans les commentaires, beaucoup revendiquent leur liberté à se faire vacciner ou pas, d’autres doutent de la dangerosité du Covid-19, tandis que certains avancent que le jeune garçon qui a reçu le vaccin expérimental du chercheur français n’avait pas contracté la rage. Une dernière hypothèse qui nous donne l’occasion de nous replonger dans l’histoire.

FAKE OFF

Pour savoir si l’histoire de Joseph Meister relève de la légende ou de l’intox, on s’est dit que le meilleur moyen de la vérifier était de se rapprocher de l’Institut Pasteur. Et la fondation n’a pas mis bien longtemps à nous répondre, confirmant la véracité de l’histoire relayée sur Facebook. Tout un chacun peut d’ailleurs se remettre à niveau côté culture générale en se rendant sur le site de l’Institut Pasteur, à la rubrique « Notre histoire ».

Dans la partie consacrée à la période 1877-1887, l’institut rapporte que « le matin du 6 juillet 1885, un garçon de 9 ans, Joseph Meister, venu d’Alsace et mordu 14 fois par un chien enragé, donne l’occasion à Louis Pasteur de vaincre ses ultimes hésitations et de tester son traitement chez l’homme. N’étant pas médecin, il confie au Dr Grancher le soin d’inoculer à l’enfant le traitement. En dix jours, Joseph Meister reçoit au total 13 injections de moelles rabiques de moins en moins atténuées.


Cette première vaccination est un succès : Joseph Meister ne développera jamais la rage et deviendra le premier être humain vacciné. »

Un second succès davantage connu

Et d’ajouter : « Louis Pasteur restera cependant très discret sur ce succès, cette expérience s’étant déroulée plus ou moins discrètement. Il en sera autrement pour son deuxième succès. En septembre 1885, Jean-Baptiste Jupille, un jeune berger de 15 ans, se présente au laboratoire de la rue d’Ulm [à Paris], profondément mordu par un chien enragé […]. Louis Pasteur applique son traitement pour la seconde fois, avec le même succès et s’assure de faire connaître cette histoire au monde entier. »

Sachez aussi que, grâce aux archives de la fondation Pasteur, on découvre que la photo qui illustre le post Facebook ne montre pas Louis Pasteur avec Joseph Meister, mais avec son propre petit-fils.

Joseph Meister avait lui-même témoigné de l’expérience en 1939. Dans un enregistrement disponible sur le site de l’Ina, l’ex-cobaye y raconte comment sa mère, déterminée à le sauver, fera des pieds et de main pour se rendre à Paris, trouver Louis Pasteur, et le convaincre de tester son vaccin sur son fils. Joseph Meister évoque aussi les liens d’amitié qu’il conservera avec le chercheur, décédé en 1895, et ses fonctions de concierge au sein de l’Institut Pasteur.

Vaccination : L’histoire de ce garçon de 9 ans sur lequel Pasteur a testé le vaccin contre la rage est vraie
Source:
Source 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here